Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 16/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

[Présentation] Iset et Iâh-Hotep

le Lun 30 Avr - 14:11
Réputation du message : 100% (1 vote)
Nom  :  Iset et Iâh-Hotep

Âge  : 24 ans

Ethnie  : Stygiennes

Profession : Alchimiste/Chasseuse - Esclavagiste/??


================


Les habitants de ce quartier de Khémi les connaissaient bien. Deux silhouettes frêles en apparence, des longs cheveux noirs qui balayaient leurs épaules, des yeux perçants où brillait souvent un éclat rieur…. délurées, bagarreuses, elles ont passé leur enfance et le plus clair de leur temps enfermées dans l'atelier de leur père, un artisan spécialisé dans l'archerie. Elles aimaient le voir peaufiner ses arcs, en tresser les cordes, choisir les meilleures plumes pour confectionner des flèches équilibrées...

Identiques. Elles étaient absolument identiques. Au grand dam de leur père, qui ne réussit jamais à les différencier l’une de l’autre. Seule leur mère y parvenait… lorsque les facéties de ses filles ne l’induisaient pas en erreur. C’est pourquoi, dans le quartier, on les voyait rarement ensemble. Se faire passer l’une pour l’autre était d’une étonnante simplicité. Pourtant dotées de caractères totalement opposés, elles savaient se glisser dans la personnalité l’une de l’autre pour parvenir à leurs fins, au point de duper même le plus perspicace des observateurs.

Iâh-Hotep, la première-née, la préférée du père, qui aurait souhaité un garçon, était la plus fière. Hâbleuse, un peu rude au premier abord, un brin vaniteuse, elle avait trouvé un moyen de subsistance en quittant Khemi et en devenant l’apprentie, puis… la protégée… à moins qu’elle ne fût simplement la maîtresse, de Mek-Mekebis, un maître-esclavagiste bien connu à Luxur. Elle s’était fait pour spécialité de pourvoir aux besoins du culte de Derketo en matière de marchandises humaines.

Iset, la plus jeune, bien que ce ne fût que de quelques minutes à peine, était plus douce en apparence. Peut-être plus manipulatrice aussi. Au départ de sa sœur, elle ne put rester en arrière, et fit le choix de quitter elle aussi le cocon familial. Arrivée à Luxur, elle se fit engager auprès d’un herboriste local. Elle qui aimait passer son temps le nez dans les livres, elle se trouva là à bon compte. Elle griffonnait à longueur de journée sur des parchemins vieillis la somme de ses connaissances qui ne faisaient que croître. Elle maîtrisa bientôt l’art des remèdes, celui des élixirs, et celui, plus redoutable encore, des explosifs.

Elles vivaient une existence sans faste, mais elles savouraient leur liberté. Dans une quelconque autre contrée, elles auraient été vendues par leur père à quelque homme qu’elles n’auraient pas aimé, auraient dû s’occuper d’un foyer et des enfants. Mais en Stygie, les femmes n’étaient pas obligées de se tenir à cette situation, et elles en étaient fort aise.

Un jour cependant, la garde Royale a arrêté Mek-Mekebis. Ou… des hommes portant l’uniforme de la Garde Royale l’ontarrêté. Parce que l’on n’a jamais réussi à savoir quel était l’officier qui commandait ce détachement. Ils ont procédé à l’arrestation de Mek et de tous les employés qui étaient sous ses ordres… Iâh-Hotep comprise. Et puis, comme on était incapable de les différencier, et que personne n’était vraiment certain d’avoir saisi la bonne, ils débarquèrent quelques minutes plus tard à l’échoppe de l’herboriste, et arrêtèrent Iset également.

Elles furent conduites dans des caves, et restèrent là durant des jours, ayant perdu toute notion du temps qui passe, dans ces geôles sombres. Elles s’attendaient à être sacrifiées à Set… mais un jour, quelqu’un vint les chercher. Elles furent droguées… et se réveillèrent au milieu du désert, accrochées à des croix…
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum